Dossier Suppléance

Dossier sur la Juridiction de suppléance

     La juridiction de suppléance est le pouvoir, revendiqué par les prêtres de la Fraternité Saint-Pie X et des communautés qui lui sont annexées, pour exercer licitement leur sacerdoce malgré une absence de statut canonique. Cela signifie que le ministère de ces prêtres est un ministère d’Eglise qui sanctifie réellement les fidèles s’adressant à eux.

     Quatre articles de l’abbé Mercury vous permettent de mieux comprendre ce qu’est la juridiction de suppléance :

     Cette question de la juridiction de suppléance est au cœur de l’action de la Fraternité Saint-Pie X. Elle suppose d’être correctement posée si on veut résoudre convenablement les difficultés qui peuvent survenir.

     Le départ difficile de deux confrères à Bordeaux au cours de l’année 2004 et la création de l’Institut du Bon Pasteur ont mis ce point en évidence. L’abbé de la Rocque a essayé de rendre compte de la « crise bordelaise » dans son article : l’affaire de Bordeaux, les enjeux d’une crise. Seule la troisième partie de cette étude – « quelle place pour la Fraternité Saint-Pie X ? » – intéresse notre sujet. Il y est affirmé que les supérieurs de la Fraternité Saint-Pie X ont une juridiction ordinaire !…

     L’abbé Aulagnier, proche collaborateur de Mgr Lefebvre pendant 20 ans, témoigne que « l’évêque rebelle » n’a jamais tenu de tels propos : témoignage de l’abbé Aulagnier.

     L’abbé Mercury répond également aux arguments de l’abbé de la Rocque par une brève étude théologique sur le fondement d’une autorité légitime dans la Fraternité.

     L’abbé de la Rocque se défend, l’abbé Mercury lui réplique : vous trouverez ces textes en cliquant sur le lien suivant controverse.

     Finalement, l’abbé Mercury propose un commentaire sur un texte éclairant de Billuart sur la juridiction à l’article de la mort.

Quelques articles complémentaires :