Intention de prières pour les Chrétiens de l’extérieur

SEMAINE PAYS PERSONNE CONCERNEE CIRCONSTANCES SITUATION GEOGRAPHIQUE
27/12 -02/01 BANDE DE GAZA Les 1000 chrétiens, plus particulièrement les 132 catholiques et leur curé La bande de Gaza est une enclave palestinienne administrée par le mouvement islamiste Hamas. Il n’y a qu’une seule paroisse catholique dont le curé et le père Gabriel Romanelli. Les habitants vivent comme dans une sorte de prison puisqu’ils sont privés de la liberté de mouvement. Par ailleurs, le taux de chômage avoisine les 60 % et une menace de guerre contre Israël est toujours présente. Dans cette situation, les jeunes sont assidus à la prière. Prions avec eux pour que l’Esprit Saint leur donne force et fidélité.
20/12 – 26/12 CAMBODGE Renaissance du catholicisme Anéanti par les Khmers rouges au pouvoir puis par le régime communiste vietnamien, l’église se reconstruit au Cambodge depuis trente ans. Elle représente 0,15 % de la population pour 90 % de bouddhistes. Prions pour que le Saint Esprit vienne en aide aux évangélisateurs de la région afin qu’ils sachent toucher les païens et les amener à la foi catholique.
13/12 – 19/12 LIBAN Catholiques libanais Avant la dramatique déflagration du 4 août 2020 à Beyrouth, le Liban vivait déjà au bord du gouffre. Une grande partie de la population vit dans une situation d’extrême pauvreté tandis que les élites sont accusées de corruption. En particulier, l’embargo américain contre la Syrie cause un tort considérable à l’économie libanaise. Prions pour que la France revienne à une politique étrangère indépendante en ce domaine et apporte son soutien aux catholiques de la région.
06/12 – 13/12 SAHEL Mgr Ambroise Ouédraogo, évêque de Maradi au Niger « Chaque jour qui passe, la presse nous relate son lot d’attaques, de représailles, de familles déplacées et de morts. Aujourd’hui, personne dans le monde ne peut nier l’existence du terrorisme et du djihadisme. Comme chrétiens, nous devons prendre conscience qu’au nom de notre foi chrétienne en Jésus-Christ, nous pouvons être confrontés au risque du martyre. Chaque jour, nous devons nous laisser interpeller par les paroles du Christ : si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive » (Mgr Ambroise Ouédraogo). Prions pour les catholiques nigérians confrontés à l’épreuve du martyre.
29/11 – 05/12 MOLDAVIE Catholiques de cette république L’église orthodoxe moldave fait figure de religion d’Etat officieuse. Les catholiques sont très minoritaires : environ 10 000 fidèles, soit 0,3 % de la population. Le pays est très pauvre, mais l’Eglise se fait remarquer par sa capacité de réaction face a une telle situation. Prions pour que les est toujours la force de manifester leur foi en cherchant à résoudre les difficultés sociales de leurs concitoyens.
22/11 – 28/11 BOSNIE-HERZGOVINE Catholiques de Travnik Depuis l’accord de paix provisoire de 1995, les Bosniaques musulmans font venir des Turcs ou des Saoudiens en nombre. Les catholiques représentent dans le pays une population de 380 000 personnes, soit moins de 10 % de la population globale. Avant 1992, début de la guerre, il y avait 35 000 Croates catholiques dans la capitale ; aujourd’hui, il n’y en a plus que la moitié. Travnik était une ville à forte population catholique. Aujourd’hui, les familles sont divisées et émigrent. Prions pour ces populations européennes qui sont maintenant placées sous le joug de l’islam radical.
15/11 – 21/11 CHINE Catholiques chinois L’accord provisoire Chine-Vatican a été renouvelé pour une nouvelle période de deux ans ad experimentum. Le cardinal Parolin a rappelé que l’accord concerne en priorité « un point spécifique qui est la nomination des évêques ». « L’objectif est l’unité de l’Église », a-t-il souligné, en écartant une éventuelle reprise des relations diplomatiques. Malheureusement, contrairement aux dispositions de cet accord, des prêtres de l’Eglise clandestine, seule soumise jusqu’ici à Rome, sont l’objet de pression de la part du pouvoir pour les obliger à rejoindre l’église patriotique sous menace de fermeture de leur lieu de culte. Prions pour que cet accord soit appliqué pour le bien de tous les catholiques chinois.
08/11 – 14/11 LAOS Groupe de 7 chrétiens Le 10 octobre, sept chrétiens laotiens ont été chassés de leur village dans la province de Saravan, dans le sud du Laos pour avoir refusé de renoncer à leur foi. Depuis, les victimes sont forcées de survivre dans des bois à proximité du village. Selon d’autres sources anonymes, des membres de la communauté locale tentent de leur venir en aide, malgré la crainte d’être poursuivis à leur tour. Malgré une nouvelle loi pour la protection des chrétiens laotiens, votée récemment par le gouvernement, la minorité subit toujours des persécutions dans les régions reculées. Nous prierons pour ces chrétiens persécutés afin qu’ils obtiennent des secours et persévèrent dans leur foi.
01/11 – 07/11 COREE DU SUD Législation La loi sud-coréenne interdit l’avortement en Corée du Sud depuis 1953. Mais cette interdiction d’avorter a été annulée en avril 2019 par la Cour constitutionnelle, jugeant que cette interdiction « restreignait les droits des femmes ». Le gouvernement a été sommé de proposer une nouvelle loi. Le 7 octobre, le gouvernement sud-coréen a adopté un projet dépénalisant l’avortement jusqu’à la 14e semaine de grossesse, et jusqu’à la 24e semaine de grossesse en cas de crime sexuel, de danger pour la santé de la mère ou de signes de graves malformations congénitales. Les Sud-Coréens ont quelques jours pour soumettre leurs opinions avant que la loi ne soit soumise à l’Assemblée nationale. Les évêques ont réagi en appelant à protéger la vie « dès la conception ». Il faut prier pour les Sud-Coréens afin qu’ils s’opposent à cette loi inique. Les choses peuvent changer. Le 22 octobre, le Tribunal constitutionnel polonais a déclaré l’avortement eugénique contraire à la dignité et à la vie de l’être humain, garanties par la Constitution polonaise. Cette décision abroge la loi qui autorisait jusqu’alors l’avortement en cas de « forte probabilité de handicap grave et irréversible du fœtus ou de maladie incurable menaçant sa vie ».
25/10 – 31/10 INDONESIE

SUMATRA

Sœur Maria Katharina Sœur Maria Katharina, une religieuse franciscaine de l’île de Sumatra, a fondé en 2016 l’Association des mères célibataires qui intervient auprès de plus de 500 femmes de toutes origines sociales et religieuses. Sœur Maria Katharina intervient auprès des mères célibataires démunies de Lampung, en les aidant à se former à leurs tâches quotidiennes et en soutenant l’éducation de leurs enfants. La religieuse, qui a rejoint sa congrégation en 1978, explique que la situation est particulièrement difficile pour les mères célibataires qui ont plus de trois enfants. « Leurs vies ont été bouleversées par les violences domestiques ou à la suite du décès de leur mari », explique sœur Maria Katharina. « La plupart n’ont presque rien, et elles vivent soit seules, soit avec des proches qui ne comprennent pas leurs besoins et qui ont tendance à les mépriser. »
18/10 – 24/10 TURQUIE Visibilité de l’Eglise L’Eglise catholique a besoin de visibilité, parce que c’est une institution publique qui assure le salut du monde entier. Les édifices religieux font partie de cette visibilité et de ce caractère public. C’est pourquoi il est inquiétant de voir qu’en Turquie deux grands églises catholiques d’Istanbul viennent d’être transformées en mosquées : Sainte-Sophie et Saint-Sauveur-in-Chora. Le président Erdogan avait hésité à le faire il y a un an, parce qu’il craignait les réactions des Occidentaux. Mais, avec la pandémie et la crise qui suit, il a décidé d’opérer ces changements. Nous prierons pour tous les catholiques de Turquie face à cette montée de l’islam social.
11/10 – 17/10 PAKISTAN Amjad Arif Amjad Arif fait partie de 42 chrétiens incarcérés en 2015, accusés faussement du lynchage de deux musulmans. Parmi les personnes emprisonnées, il y a un garçon de 5 ans. Deux des prisonniers sont morts en prison, les autres ont été libérés le 29 janvier dernier. Amjad témoigne : en prison, « nous avons été forcés d’accepter l’islam ou de reconnaître notre culpabilité. Un chrétien de 25 ans s’est converti à l’islam et a été libéré trois heures plus tard. Après l’appel du matin, on priait en cercle pendant une heure. Le soir, une fois enfermés, nous passions aux prières personnelles. Le 29 janvier, quarante d’entre nous ont été libérés. J’ai acheté un pousse-pousse motorisé. Un soir, trois passagers m’ont volé le véhicule. En attendant un nouveau pousse-pousse, je remercie Dieu pour cette vie épargnée à nouveau. J’aime vraiment mes enfants. C’est pour eux que je suis vivant ». Nous prierons pour la persévérance de ces chrétiens du Pakistan.
04/10 – 10/10 MOZAMBIQUE Mgr Luiz Fernando Lisboa, Sœur Inés Ramos et Sœur Eliane da Costa Le pays est chrétien à 53 %. Il y a presque 30 % d’animistes et 17,5 % de musulmans. Pourtant, les djihadistes de l’Etat Islamique y sèment la terreur. Les 27 et 28 mai derniers, 30000 personnes ont fui la ville de Macomia face à des attaques violentes. Un mois plus tard, l’église de Macimboa da Praia a été brûlé, le lycée et l’hôpital totalement détruits, des centaines de maisons, voitures et magasins incendiés. Ces attaques semblent liées à la découverte de gisements de gaz qui pourraient assurer la permanence de l’Etat Islamique. Début août, dans le diocèse de Pemba, Sœur Inés Ramos et Sœur Eliane da Costa, brésiliennes de la Congrégation de Saint-Joseph de Chambéry, ont été enlevées. Elles ont été libérées 24 jours plus tard. Nous prierons pour elles et pour leur évêque, Mgr Luiz Fernando Lisboa.
20/09 – 03/10 SINGAPOUR Les ouvriers des chantiers de construction et Caroline Singapour est un territoire de 682 km² avec une population de plus de 6 millions d’habitants. 76,8 % des habitants sont d’origine chinoise. La ville-Etat présente une vitrine de luxe, de confort et de prospérité. Mais la pandémie a mis au jour les fractures sociales importantes. Les ouvriers qui construisent et embellissent la ville vivent dans des cités-dortoirs où leur espace est réduit à 1 m². Cela explique que 80 % des personnes atteintes par la maladie appartiennent à cette catégorie sociale. Nous prierons donc pour eux, car l’Esprit Saint est là pour les accompagner. Caroline est une chinoise qui a rompu avec sa mère et s’est installée seule. Un jour, elle s’en va dans la ville sans but précis. Elle se retrouve providentiellement devant l’église Sainte-Thérèse où elle est invitée à entrer par un groupe de catéchumènes. De fil en aiguille, elle se prépare au baptême et elle est aujourd’hui l’un des piliers de la paroisse. Elle s’est réconciliée avec sa mère. Nous prierons pour tous ceux qui, comme elle, sont poursuivis par la sollicitude divine.
13/09 – 19/09 VENEZUELA Mgr José Villarroel Rodriguez, évêque de Carupano Les habitants du pays sont à plus de 90% chrétiens. En 1999, Hugo Chavez est devenu président. Il a imposé un régime socialiste qu’a repris à son compte son successeur, Maduro. Juan Guaido, actuel président par intérim, voudrait changer les choses ; mais il est contesté. En 20 ans, le tissus industriel du pays a été détruit. Alors que le Venezuela produisait 80% de son électricité, il n’en fournit aujourd’hui que 10%. 8000 entreprises ont fermé et 75% de la population n’a pas d’eau potable. 22000 médecins ont quitté le pays et le système de santé s’est effondré. De nombreuses femmes meurent en couche faute de soins. Le salaire minimum est de moins de 4 dollars. Mgr Villaroel en appelle à la contemplation de la croix du Christ pour supporter toutes ces souffrances. Nous nous associerons à cet appel par nos prières.
06/09 – 12/09 PHILIPPINES Les victimes de la psychose ambiante Le ministre philippin de la justice, Menardo Guevarra, a appelé les responsables religieux du pays à collaborer avec le gouvernement afin de lutter contre le nombre grandissant de suicides dus au confinement et aux pertes d’emplois causées par la pandémie. Beaucoup de citoyens souffrent d’anxiété et de dépression. « J’appelle nos responsables religieux estimés à guider les fidèles. Nous sommes dans une situation difficile. La pandémie est un problème que nous ne pouvons pas résoudre seulement par la science ou grâce au seul gouvernement. Nous avons aussi besoin de foi et de nourriture spirituelle », a-t-il souligné. Faisons nôtre cette déclaration et prions pour toutes les victimes du virus, le Covid-19 certes, mais aussi la psychose.
30/08 – 05/09 CENTRAFRIQUE Cardinal Dieudonné Nzapalainga Le Centrafrique compte près de 75% de chrétiens. Le 6 février 2019, un accord de paix a été signé entre le gouvernement et 14 groupes armés qui avaient mis le pays à feu et à sang. Malgré l’accord, les foyers de violence et les ennemis de la paix sont encore là. En particulier, il faut obtenir que ceux qui occupent illégalement des maisons les rendent à leur propriétaire. Le Cardinal Dieudonné ne compte pas sa peine pour désamorcer les germes qui restent de la guerre civile. Pour cela, il compte sur la prière. Nous lui offrirons la nôtre dans cette tâche.
23/08 – 29/08 IRAK Mgr Najeeb Michaeel, archevêque chaldéen catholique de Mossoul et Akra Batnaya est situé à 24 km de Mossoul. Avant l’arrivée de l’Etat islamique, cette ville comptait 950 familles catholiques de rite chaldéen. Elle a été détruite à 99%. Des 977 maisons, il n’en reste que 10 indemnes. En juin 2019, une première famille est revenue. Ajourd’hui il y en a 75. Malgré une sécurité précaire, l’espoir renaît. Nous prierons pour ces familles afin qu’elles puissent retrouver la paix et la joie de vivre.
16/08 – 22/08 POLOGNE Mgr Marek Jedraszewski et Mgr Ian Piotrowski En octobre 2019, la gauche a fait son retour au parlement et une droite radicale est apparue. Le Parti Droit et Justice a obtenu la majorité à la Chambre des Députés, mais pas au sénat. Ce Parti s’oppose avec l’appui de l’épiscopat à ce que Mgr Jedraszewski appelle le mouvement LGBT et le lobby pro-avortement « la peste arc-en-ciel », successeurs de la « peste rouge » du communisme. Ces combats affermissent les membres de l’Eglise. Cependant, il y a une baisse notable de la pratique religieuse. C’est ce que constate Mgr Piotrowski qui appelle à compter sur des laïcs engagés. Prions pour que la Vierge de Czestochowa protège les catholiques de ce pays et les aide à revenir à une pratique religieuse sincère et profonde.
08/08 – 15/08 LIBAN Les victimes de la double explosion Mardi dernier 4 août, une double explosion a détruit le port de Beyrouth provoquant plus de 150 morts et 5000  blessés. Il semble que ce soit accidentel. Mais de nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer un manque de respect des règles de sécurité concernant les entrepôts de substances explosives. Comme pour la crise du Covid-19, cet accident arrive à point nommé pour renflouer les finances, à savoir la Banque du Liban en faillite, parce que les hommes de pouvoir ont détourné à leur profit les richesses du pays. Du coup, des émeutes ont éclaté et des élection législatives anticipées vont être organisées. Le pays entre donc dans un état d’instabilité propice à toutes les exactions. Nous prierons donc pour tous les catholiques qui vivent au Liban afin que la Vierge Marie les protège dans leur foi et les soutienne dans l’épreuve.
02/08 – 08/08 ARGENTINE Les fermes de l’espérance L’Argentine est un immense pays où la pauvreté est grande. Certaines régions subissent l’immigration des pays voisins, ce qui entraîne toutes sortes de désordres : prostitution, suicide de jeunes, drogues, traite humaine. Les Fermes de l’Espérance sont des lieux où l’Eglise catholique aide à la réinsertion des drogués. Prions pour que ceux-ci trouvent enfin la paix et gardent au cœur la joie de vivre.
26/07 – 01/08 SYRIE Père Antoine Tahhan d’Alep Nous devons prier pour les catholiques syriens qui sont soumis à un exil plus ou moins forcé en raison des sanctions économiques imposées par les puissances américaines et européennes. Les djihadistes et les Turkmènes continuent leurs exactions. Une icône de Notre-Dame-des-Douleurs, Consolatrice des Syriens, circule dans le pays. Prions pour qu’elle apporte à tous ces catholiques le réconfort dont ils ont besoin.
19/07 – 25/07 TIMOR ORIENTAL Evêques et prêtres catholiques Le Timor oriental jouit pleinement de son indépendance seulement depuis 2002 après 4 siècles de colonisation portugaise et 25 années d’occupation indonésienne brutale. Prions pour le travail d’évangélisation des prêtres et des évêques afin qu’une réelle conversion se réalise dans les cœurs.
12/07 – 18/07 SOUDAN NORD Enfants des écoles Les catholiques soudanais sortent à peine d’une dictature islamique sans aucune liberté religieuse. Les chrétiens forment 1,5 % de la population face à 97 % de musulmans. Pour la première fois, les écoles chrétiennes ont la permission de fermer le dimanche. Mais l’Eglise catholique est toujours considérée comme une ONG étrangère au pays. Prions pour tous les enfants catholiques soudanais Sainte Joséphine Bakhita, une esclave soudanaise religieuse en Italie, pour qu’ils apprennent à reconnaître la miséricorde de Dieu dans leurs vies.
05/07 – 11/07 CAMEROUN Mgr Bibi, évêque de Bamenda et Mgr Abbo, évêque de N’Gaoundere Le pays est en proie aux exactions des djihadistes de Boko Haram. L’an dernier, un de leurs groupes a investi un village et s’est emparé seulement des femmes. A chacune une oreille a été coupée et elles ont été menacées d’une nouvelle visite. Régulièrement, des prêtres ou des séminaristes sont abattus Mgr Bibi, évêque de Bamenda, a été enlevé, puis libéré. Mgr Abbo s’appuie sur l’espérance et insiste pour que les laïcs soient formés et ne tombent pas dans les sectes de marabouts qui vendent des illusions.
28/06 – 04/07 CHILI Mgr Aos Braco Le Chili est dans une crise sociale et économique catastrophique. Des milices antisystèmes, anarchistes et néo-communistes se sont organisées pour piller les universités, les marchés et les entreprises. Elles se sont baptisées « la première ligne ». Mais les églises sont aussi leur lieu de vandalisme et de saccage. Par ailleurs, les évêques, en particulier Mgr Aos Braco, veillent pour que la loi ne dépénalise pas l’avortement. Rappelons que l’année dernière, il y a eu 41,9 millions d’avortements, soit plus que le total cumulé des 10 premières causes de mortalité.
21/06 – 27/06 CAMEROUN Mgr Bibi, évêque de Bamenda et Mgr Abbo, évêque de N’Gaoundere Le pays est en proie aux exactions des djihadistes de Boko Haram. L’an dernier, un de leurs groupes a investi un village et s’est emparé seulement des femmes. A chacune une oreille a été coupée et elles ont été menacées d’une nouvelle visite. Régulièrement, des prêtres ou des séminaristes sont abattus Mgr Bibi, évêque de Bamenda, a été enlevé, puis libéré. Mgr Abbo s’appuie sur l’espérance et insiste pour que les laïcs soient formés et ne tombent pas dans les sectes de marabouts qui vendent des illusions.
14/06 – 20/06 ESTONIE Quelques milliers de catholiques L’Estonie est le pays le plus matérialiste et athée d’Europe. Une grande majorité de ses habitants se disent agnostiques, mais ils sont issus d’une tradition luthérienne qui a violemment persécuté les catholiques. Ceux-ci ne sont que 6 à 7 mille sur une population 1 300 000, soit un peu plus de 0,5 %. Prions pour qu’ils soient une lumière parmi ces incroyants et montrent par leur exemple comment porter la croix de Jésus-Christ en supportant les malheurs d’ici-bas.
07/06 – 13/06 SRI LANKA Les familles des victimes d’attentat L’année dernière à Pâques des attentats dans trois églises et trois hôtels ont fait 259 morts et plus de 500 mutilés. Le cardinal Ranjith, archevêque de Colombo, a tenu à déclarer que la réponse à ces atrocités n’est pas humaine et égoïste, mais c’est celle du pardon en Jésus-Christ. Un exemple à imiter dans notre vie quotidienne : pardonner à ceux qui nous ont offensés. Prions pour ces catholiques que ont su montrer la force et la grandeur de la grâce divine.
31/05 – 06/06 IRAN Seyed Heman Ghaderi Mokri et les convertis iraniens Comme le nom Seyed l’indique, ce jeune homme est un descendant du prophète Mahomet. Il est devenu chrétien. Il a pris des premiers contacts par téléphone anonyme grâce à des contacts eux aussi anonymes avec un catéchiste. Ces précautions ne sont pas superflues. En 2018, 200 catéchistes ont été arrêtés par la police et personne ne les a jamais revus. Seyed Heman Ghaderi Mokri a vécu une répression féroce au sein de sa famille. Menacé de mort, il vit en exil en Occident. Beaucoup d’autres iraniens, déçus par le fondamentalisme chiite, sont comme lui et ont besoin de nos prières pour ne pas se tourner vers l’hindouisme ou le zoroastrisme.
24/05 – 30/05 PAKISTAN Enfants scolarisés Nous en avions déjà parlé au mois de février : l’enseignement est contrôlé au Pakistan. Le 20 mai, un bureau du ministère de l’Éducation chargé des manuels scolaires a publié une circulaire interdisant un manuel en raison d’un contenu chrétien. Cette décision a suscité l’indignation. La circulaire a été publiée sur les réseaux sociaux, annonçant l’interdiction d’un manuel de maths de niveau CP. « Le manuel publié contient des images et symboles chrétiens ou sociaux inappropriés ou interdits. Il évoque les noms de vains festivals de la culture occidentale comme Noël, le Nouvel an », expliquait la circulaire. Rai Manzoor Hussain Nasir, directeur général du bureau, a également averti le propriétaire de Sunrise Publications, éditeur du manuel. « Le bureau ne peut approuver l’impression, la publication, la vente ou la recommandation dans un établissement d’un manuel ou de tout support éducatif qui serait néfaste ou qui contiendrait des éléments contraires aux enseignements de l’islam ou à l’intégrité, la défense et la sécurité du Pakistan ». Le 21 mai, Murad Raas, ministre de l’Éducation, a publié une nouvelle circulaire et présenté ses excuses sur Twitter.
17/05 – 23/05 BIRMANIE Habitants de l’Etat du Kachin Les chrétiens birmans sont victimes d’une véritable campagne génocidaire menée par l’armée dans l’Etat de Kachin dont 90 à 95 % sont chrétiens (catholiques ou baptistes). Ils sont tués, violés, torturés et utilisés pour « nettoyer » les zones parsemées de mines antipersonnel. Des femmes et des filles font l’objet d’un trafic avec la Chine pour y servir d’épouses.
10/05 – 16/05 ERYTHREE 4 évêques de la région Surnommée la « Corée du Nord de l’Afrique », l’Erythrée est sous dictature marxiste maoïste. Presque la moitié de la population est chrétienne. L’Eglise catholique est officiellement reconnue, mais le contrôle de l’Etat s’accentue. L’unique institut pour séminaristes et religieuses a été fermé. Il y a un peu moins d’un an, 22 hôpitaux, cliniques et centres médicaux gérés par l’Eglise ont été confisqués. Actuellement, plusieurs vagues d’arrestation ont frappé la communauté chrétienne, en particulier à Keren, la 3ème ville du pays.

Laisser un commentaire