Intention de prières pour les Chrétiens de l’extérieur

 

SEMAINE PAYS PERSONNE CONCERNEE CIRCONSTANCES SITUATION GEOGRAPHIQUE
25/07 – 31/07 CHINE

Séminaires clandestins à l’arrêt

Le 3 novembre 2020, des raids policiers ont été effectués aux séminaires clandestins de Baoding. Les formateurs ont été arrêtés, les étudiants renvoyés dans leur foyer et mis sous surveillance. Le même jour, le séminaire de Zhengding a été fermé. Le 21 mai dernier, Mgr Joseph Zhang Weizh, évêque de Xianxiang dans l’est de la Chine, a été emprisonné. Son arrestation fait suite au démantèlement du séminaire de Shaheqiao, installé dans une ancienne usine. L’évêque est accusé d’avoir organisé des activités illégales. Ces actions suivent les lois sur les affaires religieuses nouvellement entrées en vigueur. Ces lois mettent les religions sous haute surveillance. Le pouvoir chinois empêche le développement des centres de formation. Prions pour tous les séminaristes de ce pays et leurs formateurs afin que la Providence permette que de nouveaux prêtres puissent œuvrer à l’expansion du Royaume de Dieu en Chine.

18/07 – 24/07 HONG KONG

Les cinq catholiques condamnés parmi les dirigeants démocrates

Le 16 avril dernier, neuf dirigeants de l’opposition démocratique ont été condamnés en raison de leur rôle actif dans des manifestations pour la défense de la justice sociale. Ces condamnations sont inspirées par la Chine au travers de la loi sur la sécurité nationale. Le plus âgé des condamnés a 82 ans. Ces militants ne sont pas reconnus coupables d’actes de violence, mais d’une expression illégale de leur opposition aux réglementations anti-sociales. La police de la pensée sévit partout et empêche les revendications au profit de la justice. Prions pour ces catholiques qui, pour certains, vont connaître la prison, parce qu’ils ont défendu la liberté individuelle contre les atteintes étatiques et la justice sociale. Demandons à Dieu de nous donner la grâce de suivre aussi leur exemple si cela devait advenir dans notre propre pays.

11/07 – 17/07 INDE

Lois anti-conversion

Peu à peu les lois anti-conversion se répandent dans tous les Etats de l’Inde. Le résultat de ces lois est que les minorités religieuses, comme les catholiques, peuvent être prises pour cible n’importe où, n’importe quand et par n’importe qui, notamment par les milices civiles contrôlées par les extrémistes hindous. De plus, les personnes accusées de conversion doivent apporter la preuve du contraire, sinon elles sont considérées comme coupables. Les violences se sont multipliées et banalisées. Fin mai et début juin, au moins treize familles chrétiennes ont été forcées de fuir leurs maisons sous les menaces et les attaques des villageois hindous et elles ont trouvé refuge dans la jungle avoisinante. Nous prierons pour tous les catholiques qui subissent de telles avanies afin que les anges de Dieu les protègent et les gardent fidèles à la foi.

04/07 – 10/07 ITALIE

La législation pro LGBT

L’affaire remonte au 17 juin. Un projet de loi pour combattre et punir (jusqu’à 4 ans de réclusion) les actes de discrimination et d’incitation à la violence contre les homosexuels, les lesbiennes, les transgenres et les handicapés, viole, selon une note du Saint-Siège, le Concordat avec l’Italie adopté en 1929 et modifié par l’Accord de 1984. Cette note précise que certains points « réduisent la liberté de l’Église » en matière d’organisation et d’exercice du culte, ainsi que « la pleine liberté d’expression et de pensée consentie aux fidèles et aux associations catholiques ». L’un des articles particulièrement critiqué concerne les écoles catholiques qui seraient tenues d’organiser des activités pour « promouvoir la culture de l’inclusion et contrer les violences motivées par l’orientation sexuelle et l’identité de genre ». Interpellé sur ce sujet, le premier ministre, Mario Draghi, connu pour ses convictions catholiques, a déclaré : « Sans vouloir entrer dans le mérite de la question je tiens à rappeler que notre État est laïque, ce n’est pas un État confessionnel ». Le président de la Chambre des députés Roberto Fico, issu du Mouvement 5 étoiles, a affirmé : « Le Parlement est souverain, nous n’acceptons pas les ingérences ». Quant au secrétaire du Parti démocrate, Enrico Letta, il s’est montré inflexible. Comme nous le voyons, la France n’est pas la seule cible du lobby LGBT+. Les politiques ne sont pas plus courageux ailleurs… Prions pour que la Providence daigne nous apporter son secours dans cette situation si préoccupante !

27/06 – 04/07 RD-CONGO

Mgr Willy Ngumbi

Le 22 mai, le volcan Nyiragongo est subitement entré en éruption sans aucun signe avant-coureur. D’un coup, le feu est apparu sur le flanc du volcan. Ce sont surtout les tremblements de terre après l’éruption qui ont beaucoup inquiété les populations. La situation était gérée avec un peu de panique au début et tout le monde observait le volcan. Heureusement, contrairement à l’éruption de 2002, celle de 2021 n’a pas vraiment été dévastatrice puisqu’elle s’est arrêtée dans la partie nord de la ville. Elle n’est pas arrivée dans les zones habitées. Cependant, au moins 3500 maisons ont été détruites, une vingtaine de toits ont été emportés, une trentaine de personnes ont été ensevelies dans leurs maisons. Trois églises catholiques ont aussi été détruites. La destruction de la centrale de distribution d’eau a affecté plus 750000 habitants et la menace des maladies d’origine hydrique s’y est ajoutée. Il y a un problème humanitaire sérieux lié à la difficulté de réorganiser la vie des populations et d’en améliorer les conditions. Nous prierons pour ces populations en difficulté, en particulier nos frères catholiques, afin que la Providence daigne leur venir en aide en évitant une violence plus grande de la nature.

20/06 – 26/06 TUNISIE

Population catholique

Les catholiques ne forment même pas 1% de la population. En principe, ils jouissent de la libertés de croyance et de culte garantie par la Constitution de 2014. Dans les faits, ils vivent sous la menace islamiste ou sont rejetés par leur famille. Jusqu’à présent, cependant, ce climat n’affecte pas la réputation des écoles catholiques et leurs 630 personnels dont 50 religieux et religieuses. Ces écoles attirent environ 6000 élèves, musulmans pour la plupart. Prions pour que ce moyen puissant d’apostolat ou d’influence sur la jeunesse produise ses fruits de conversion à la foi au Christ Sauveur.

13/06 -19/06 CENTRAFRIQUE

Carmel de Bangui et son école agricole conduite par le Père Trinquero

De nouveaux conflits ont éclaté dans ce pays à 73% chrétiens en raison d’une coalition de puissants groupes armés contre la réélection du président Touadéra. En janvier, il y avait 200000 centrafricains qui fuyaient le pays. Il ne s’agit pas d’une guerre à motif religieux. Cependant les missionnaires ne peuvent plus se déplacer facilement. Heureusement, il y a encore quelques havres de paix, comme le Carmel de la capitale, Bangui, et son école agricole qui apprend à une quarantaine de jeunes comment développer une ferme avec élevage bovin, poulailler, potager et plantations, et maintenant une fabrique d’huile. Prions pour ces catholiques qui continuent à construire ce qui est nécessaire aux hommes pour bien vivre et établir la paix.

06/06 – 12/06 INDONESIE

Joseph Paul Zhang et la population chrétienne d’Indonésie

Joseph Paul Zhang est un youtubeur qui adopte les arguments des musulmans contre les chrétiens pour les leur retourner. Par exemple, il argumente : « Si Mohammed dit qu’il est le 25e prophète et Jésus le 24e, si Mohamed peut juger Jésus et jeter le discrédit sur les Évangiles, je peux, à mon tour, dire que je suis le 26e prophète et jeter le discrédit sur le message de Mohammed ». Une véritable déclaration de guerre aux oreilles des musulmans. Il a aussi appelé les musulmans à la conversion, affirmant qu’il aidait beaucoup d’entre eux à se faire baptiser. En raison de ses vidéos, il est menacé physiquement et vit en dehors d’Indonésie depuis 2018. Face aux critiques sur sa méthode, il se défend de verser dans la provocation gratuite. « Je mets simplement les musulmans en face de leurs contradictions. En fait, je suis blasphémateur aussitôt que j’annonce ma foi chrétienne. Je devrais me taire par peur. Mais je suis fatigué d’avoir peur. » Il s’étonne que la loi contre le blasphème n’ait jamais été appliquée à l’encontre des prédicateurs musulmans qui se montrent très violents à l’égard des chrétiens. Depuis 1998, la pression sur les minorités n’a cessé de s’accentuer en Indonésie. C’est ainsi qu’un test d’éducation civique contraire à la liberté de conscience vient d’être imposé aux fonctionnaires anti-corruption. Des églises ont été brûlées, des permis de construire refusés, des cérémonies religieuses interrompues. Prions donc pour que tous les chrétiens indonésiens, à l’instar de Joseph Paul Zhang, se fortifient dans la fidélité à la foi en notre Sauveur Jésus-Christ.

30/05 – 05/06 MOZAMBIQUE

La population catholique

« Dès qu’ils entendent le moindre bruit de tir, la moindre fusillade, les gens paniquent tous et s’enfuient… La peur est vraiment grande », décrit le père Kwiriwi Fonseca. « Les gens doivent apprendre que, dans la situation de guerre que nous traversons, il faut éviter de lancer une nouvelle quand on n’en est pas sûr. Il faut éviter de lancer de fausses nouvelles et éviter d’être victime de rumeurs. » Mais le pire, c’est quand la nouvelle de l’attaque est vraie, comme cela s’est produit jeudi 22 avril. « Depuis la première attaque – la plus violente, le 24 mars – les nouvelles nous parviennent par bribes, mais le 22 avril, quatre personnes ont été tuées et d’autres enlevées. Le gouvernement ne s’est pas encore manifesté, même si plusieurs personnes ont confirmé qu’il y avait eu des attaques », constate le père. Prions pour ce pays en proie aux exactions de groupes armés islamiques.

23/05 – 29/05 SUD SOUDAN

Mgr Carlassare

Nommé évêque du diocèse de Rumbek au Soudan du Sud le 8 avril dernier par le Pape François, le prêtre italien Christian Carlassare a été blessé par balles par des inconnus dans la nuit du 25 au 26 avril. L’incident s’est produit tard dans la nuit et tout indique qu’il s’agissait d’une attaque ciblée et planifiée contre le missionnaire combonien qui devait être ordonné évêque de Rumbek le 24 mai. Le futur évêque a reçu plusieurs balles dans les jambes et a perdu beaucoup de sang, mais sa vie n’est pas en danger. Le diocèse de Rumbek, au centre du pays, était sans évêque depuis près de dix ans. « Ne priez pas tant pour moi, mais pour les habitants de Rumbek qui souffrent plus que moi », a-t-il déclaré sur son lit d’hôpital. Alors que nous nous apprêtons à recevoir notre nouvel évêque, Mgr Bustillo, prions pour que le Sud Soudan retrouve la paix et que le pasteur de Rumbek puisse bientôt commencer ses fonctions.

16/05 – 22/05 INDE

Sœur Marie-Joseph Radha et les carmélites de Mumbai

Sœur Marie Joseph Radha, du carmel de Mumbai, originaire d’une famille brahmane hindoue, a fêté les 50 ans de son baptême le 25 mars. Née dans une famille brahmane hindoue sous le nom de Krishnan Iyer, elle est entrée dans une école catholique où elle a assistée à sa première Messe au collège le jour de la fête de saint François Xavier. Elle a été baptisée en secret en 1971, à l’âge de 23 ans, dans la chapelle de l’archevêché de Mumbai. Devenue religieuse canossienne puis carmélite, son choix a été accepté par sa famille, toujours hindoue. « C’est un grand jour pour nous toutes », se réjouit sœur Nina, prieure du carmel de Mumbai. Nous prierons pour ces religieuses et nous rendons grâce à Dieu de répandre sa grâce dans le cœur de ceux ou celles qui paraissent pourtant éloignés de Lui.

09/05 – 15/05 PEROU

Les catholiques les plus pauvres

En 2020, le pays a été en proie à une grave crise économique et politique, liée à une corruption endémique. En quelques jours, trois chefs d’état se sont succédés et, au cours de l’année, sept ministres de l’Intérieur ont occupé ce poste. Des affrontements violents avec les forces de police montrent la gravité de la crise sociale. Les élections viennent d’avoir lieu. C’est un représentant de l’anti-système qui est arrivé en première position. Il est issu des campagnes et du milieu populaire. Il est conservateur, en particulier sur les questions familiales. Nous prierons pour ce pays afin que l’Eglise puisse avoir une plus grande influence sur l’ensemble de la population.

02/05 – 08/05 BIRMANIE MYANMAR

Père Amal et paroissiens birmans

En 1965, le général Ne Win décidait de nationaliser les structures chrétiennes et d’expulser les religieux de nationalité étrangère. Cette décision a eu pour effet d’obliger les Catholiques Birmans à s’organiser en interne. Aujourd’hui 800 000 Birmans se réclament de l’Eglise catholique, au lieu de 350 000 en 1962. Il y avait 120 prêtres et 300 religieux. Il y en a maintenant 855 prêtres, 1816 religieux et 2638 catéchistes.

25/04 – 01/05 HAÏTI

Cinq religieux et deux laïcs enlevés

Dix personnes dont 7 religieux avaient été kidnappées le dimanche 11 avril à Haïti. Trois des 7 religieux ont été libérés. Un prêtre et une sœur français sont toujours maintenus en détention. Le prêtre est originaire de l’Ille-et-Vilaine et la religieuse de Mayenne. La police soupçonne un gang armé d’être à l’origine de cet enlèvement. Haïti est majoritairement un pays catholique. Mais c’est aussi la contrée la plus pauvre de tout le continent américain. La violence est quotidienne. Nous en avons ici un exemple. Nous prierons plus particulièrement pour ces deux religieux français et leurs compagnons de captivité afin qu’ils soient rapidement libérés et que le pays obtienne une certaine paix sociale.

 

18/04 – 24/04 VIETNAM

Carmélites de Hué

Quand le Vietnam a été réunifié sous le régime communiste en 1975, les carmélites de Hué ont fait partie des gens qui ont enduré le plus de souffrances physiques et psychologiques. En effet, elles ont dû se déplacer à Saïgon (aujourd’hui Hô-Chi-Minh-Ville) afin d’échapper aux persécutions et aux conséquences de la guerre, les militaires ayant saisi leur monastère. Le gouvernement l’a rendu plus tard à la congrégation des Filles de Marie Immaculée. Il a ensuite été restitué aux carmélites en 1996. Le Carmel a fêté les 25 ans de cette restitution le 19 mars dernier. Mgr Joseph Nguyen Chi Linh, archevêque de Hué, a rappelé la façon dont des carmélites de Nha Trang, quand elles manquaient de nourriture, accrochaient leurs prières au cou d’une statue de saint Joseph. Il constate que saint Joseph les soutient encore en secret et dans le silence, et qu’il marche avec elles, particulièrement durant les temps difficiles. Sœur Marie Ange Nhan explique que le monastère compte aujourd’hui 55 sœurs professes et 9 novices, vivant une vie contemplative et de prière, au service du clergé local, des personnes dans le besoin et des besoins de l’Église locale. Notons que le 15 avril l’Eglise a fêté le 350ème anniversaire de l’arrivée de Mgr Pierre Lambert de la Motte et des missionnaires MEP (Missions Etrangères de Paris).

11/04 – 17/04 ETHIOPIE

Communauté catholique

Voisine de l’Erythée avec qui elle a été longtemps en guerre, l’Ethiopie recouvre l’ancien Empire d’Abyssinie qui a constitué une des premières chrétientés dans l’Antiquité romaine. C’est le seul pays au monde à s’intituler « fédération ethnique ». Comme le pays est aux mains de partis marxistes, il est à craindre des épurations ethniques et religieuses. C’est du moins ce que laisse entendre le prince d’Ethiopie, Asfa-Wossen Asserate, qui a dû fuir le pays. Prions pour la communauté catholique afin qu’elle puisse célébrer sa foi sans être persécutée.

Ethiopie

04/04 – 10/04 ERYTHREE

Catholiques injustement emprisonnés

En Erythrée, des rapports suggèrent qu’il y aurait plus de mille fidèles chrétiens injustement détenus en prison. Certains sont derrière les barreaux depuis 23 ans. Prions pour tous les catholiques qui souffrent d’être privés de liberté dans le monde, plus particulièrement en Erythrée, pays voisin de l’Ethiopie.
28/03 – 03/04 INDE

Campagne médiatique anti chrétienne

La commission gouvernementale indienne responsable du bien-être des vaches sacrées déclare dans l’un de ses documents : « Jésus affirme que tuer une vache est comme tuer un être humain ». Cette affirmation grossière est destinée à préparer l’esprit des hindous à persécuter les chrétiens qui sont des consommateurs de viande bovine. Prions pour la frange catholique de ces chrétiens marginalisés par de telles propagandes.
21/03 – 27/03 ARGENTINE

Débat sur l’avortement

L’Argentine est un pays de tradition catholique. Mais, à l’occasion du débat sur des lois élargissant la possibilité de l’avortement, les catholiques sont pris pour cibles. Les manifestants exigent une séparation de l’Eglise et de l’Etat. Cela nous montre ce qu’il advient lorsqu’on veut sortir Dieu de la législation. Prions pour les catholiques argentins afin qu’ils s’opposent efficacement à ces germes de désordre au sein de la société civile.
14/03 – 20/03 NIGERIA

Mgr Dashe Doeme

Le Nigeria est le pays qui compte, dans le monde, le plus d’enlèvement de filles ou femmes chrétiennes. Après l’assassinat de 11 Chrétiens, Mgr Dashe Doeme, évêque de Maiduguri au Nigeria, déclare : « Il y a une chose que Boko Haram ne nous prendra jamais, c’est notre foi. Nous ne permettrons jamais à aucun mal de nous prendre notre foi. Notre foi s’affermit de plus en plus. L’année dernière, dans mon diocèse, il y avait plus de catholiques que lorsqu’il n’y avait pas de crise avec Boko Haram. Plus de 200 églises ont été incendiées, ainsi que des écoles, mais nous ne serons pas vaincus. Notre consécration à Marie est profonde. »
07/03 – 13/03 KAZAKHSTAN

La petite communauté catholique

Le Kazakhstan est un immense pays de steppe au climat inhospitalier. 25% de la population est chrétienne. Le diocèse de Karaganda est plus grand que la France. Il compte 15 prêtres qui parcourent inlassablement le pays pour catéchiser et administrer les sacrements. Prions pour ces valeureux missionnaires afin que le Christ soit toujours près d’eux dans leur apostolat.
28/02 – 06/03 BIELORUSSIE

Les catholiques « anti-cafards »

Les alliés du président biélorusse Loukachenko sont qualifiés de « cafards ». Les catholiques, de rite latin ou grec, s’opposent à l’autoritarisme qui restreint les activités cultuelles. Les autorisations administratives sont données au compte-goutte et des frais exorbitants sont réclamés pour pouvoir se réunir pour le culte, organiser un pèlerinage ou des événements d’une certaine envergure. Plus aucun prêtre étranger n’est autorisé à entrer dans le pays et Mgr Tadeuz Kondrusiewicz s’est vu interdit de rentrer chez lui pendant plusieurs mois. Prions pour ces catholiques persécutés afin que Dieu leur donne la grâce de la persévérance.

21/02 – 27/02 HAUT-  KARABAGH

Les arméniens catholiques

Le président de l’Azerbaïdjan, Ilham Aliyev, a déclaré lors de la signature du cessez-le-feu avec l’Arménie :  » j’avais dit qu »on chasserai les Arméniens de nos terres comme des chiens et nous l’avons fais ». Appuyés par la Turquie, les musulmans azerbaïdjanais vont imposer la charia au Haut-Karabagh dans l’indifférence diplomatique générale. Prions pour les catholiques de cette région qui ne représente que 1% des 99% de la population chrétienne. En effet, les Arméniens de cette région appartiennent à une Eglise schismatique séparée de Rome : L’Eglise apostolique arménienne.

14/02 – 20/02 TCHAD

Mgr Henao et Marie Inès de Bogota

Une prédication frontale face à l’Islam est impossible dans ce pays à 60% musulman. Mgr Coudray prône l’action par influence, en particulier par l’enseignement dans les écoles catholiques, très prisé par les hautes autorités du pays. Face à cette stratégie, des imams soudaniens répandent une lecture rigoriste du Coran et prônent la mise en place de la charia. Prions pour les séminaristes afin qu’ils se forment et se préparent à leur future mission avec conviction, courage et détermination. L’un d’entre eux a été ordonné prêtre et 14 autres diacres en octobre dernier, ce qui montre la vitalité d’une Eglise en situation larvée de persécution.

07/02 – 13/02 CHILI

Anniversaire de la première Messe

Le 11 novembre 1520, le Père Pedro de Valderrama, aumônier de l’expédition de Fernand de Magellan, célébrait la première Messe sur le sol chilien. Cet acte n’était pas que symbolique. L’Eglise implantait son influence et, avec elle, l’influence de Jésus-Christ, notre Sauveur. Le 11 novembre dernier, il y a donc eu 500 ans que cette première Messe a été dite. Elle est le signe tangible de l’action salutaire et efficace de la grâce divine, la seule qui assure le salut de nos cœurs.

31/01 – 06/02

OUGANDA

Centre Emmaüs de Katikamu et John Joseph Gasi

John Joseph Gasi est originaire du Sud Soudan. Il est actuellement réfugié en Ouganda. Il s’interroge au sujet de ceux qui l’ont obligé à partir de son pays : « pourquoi devrais-je pardonner à ceux qui ont tué ma femme, enlevé mes enfants, volé mon bétail ? » Dans le Centre Emmaüs de Katikamu, les intervenants cherchent à rapprocher de Dieu ces dizaines de milliers de réfugiés, tel John Joseph, en les ouvrant au pardon, en formant des prêtres et des catéchistes. Ils ont besoin de nos prières.

24/01 – 30/01

COLOMBIE

Mgr Henao et Marie Inès de Bogota

Maria Inès est une mère de famille de Bogota. Elle constate : « Le narcotrafic ne s’est jamais arrêté. Nous avons tous les jours peur pour notre sécurité ». Malgré les accords de paix entre le gouvernement et les FARC en 2016, les assassinats continuent à se multiplier dans le pays avec ses violences gratuites. Mgr Henao, responsable de la pastorale à la Conférence des Evêques, espèrent dans la mise en œuvre des accords pour rétablir la paix sociale. Prions pour ce pays à plus de 95% chrétien pour que ses habitants retrouvent l’art de vivre en paix les uns avec les autres.

17/01 – 23/01

NICARAGUA

L’Eglise face à l’Etat

Le parti sandiniste au pouvoir au Nicaragua considère le clergé catholique comme l’un de ses adversaires. Dans une situation sociale bouleversée, l’Eglise catholique ouvre ses portes à ceux qui sont persécutés et leur offre des abris. Le gouvernement interprète cette attitude comme une planification d’opposition. Des représailles ont souvent lieu et se concrétise par des actes de vandalisme sur les bâtiments ou des objets religieux. Parfois le clergé est violemment pris à partie. Prions pour que les catholiques sachent toujours accomplir leur devoir et réaliser leur salut éternel dans ces situations difficiles.

 

10/01 – 16/01

THAÏLANDE

Prunes Ansvananda Président UNIAPAC Asie

Encore une intention pour la Thaïlande et plus globalement l’Asie. Soucieux d’unir les forces largement minoritaires des catholiques sur cet immense territoire, Prunes Ansvananda, sur l’impulsion du Cardinal de Bangkok, a décidé de réunir les chefs d’entreprise de Thaïlande et même de l’Asie. Prions pour que cette mise en place d’un réseau cohérent fasse connaître la doctrine sociale de l’Eglise et contribue à amener les âmes à la foi catholique malgré des cultures souvent contraires à la dignité d’enfant de Dieu.

03/01 – 09/01

THAÏLANDE

Monthita et les convertis du bouddhisme

Monthita a été baptisée il y a 14 ans. Elle était jeune fille au pair dans une famille française de Bangkok. Un jour, elle y voit une image du Sacré-Cœur. Quelques temps après, la famille lui propose de venir en France pour apprendre le français. Elle accepte sachant qu’elle pourra visiter Paray-le-Monial. C’est là que Jésus l’attendait. Elle comprend l’amour dont il l’aime et elle renonce au bouddhisme malgré l’opposition de ses parents. Aujourd’hui, 4 membres de sa famille se sont convertis. Prions pour elle et pour tous ceux qui entament ce chemin difficile de la conversion d’une culture païenne vers le christianisme.

27/12 -02/01 BANDE DE GAZA Les 1000 chrétiens, plus particulièrement les 132 catholiques et leur curé La bande de Gaza est une enclave palestinienne administrée par le mouvement islamiste Hamas. Il n’y a qu’une seule paroisse catholique dont le curé et le père Gabriel Romanelli. Les habitants vivent comme dans une sorte de prison puisqu’ils sont privés de la liberté de mouvement. Par ailleurs, le taux de chômage avoisine les 60 % et une menace de guerre contre Israël est toujours présente. Dans cette situation, les jeunes sont assidus à la prière. Prions avec eux pour que l’Esprit Saint leur donne force et fidélité.
20/12 – 26/12 CAMBODGE Renaissance du catholicisme Anéanti par les Khmers rouges au pouvoir puis par le régime communiste vietnamien, l’église se reconstruit au Cambodge depuis trente ans. Elle représente 0,15 % de la population pour 90 % de bouddhistes. Prions pour que le Saint Esprit vienne en aide aux évangélisateurs de la région afin qu’ils sachent toucher les païens et les amener à la foi catholique.
13/12 – 19/12 LIBAN Catholiques libanais Avant la dramatique déflagration du 4 août 2020 à Beyrouth, le Liban vivait déjà au bord du gouffre. Une grande partie de la population vit dans une situation d’extrême pauvreté tandis que les élites sont accusées de corruption. En particulier, l’embargo américain contre la Syrie cause un tort considérable à l’économie libanaise. Prions pour que la France revienne à une politique étrangère indépendante en ce domaine et apporte son soutien aux catholiques de la région.
06/12 – 13/12 SAHEL Mgr Ambroise Ouédraogo, évêque de Maradi au Niger « Chaque jour qui passe, la presse nous relate son lot d’attaques, de représailles, de familles déplacées et de morts. Aujourd’hui, personne dans le monde ne peut nier l’existence du terrorisme et du djihadisme. Comme chrétiens, nous devons prendre conscience qu’au nom de notre foi chrétienne en Jésus-Christ, nous pouvons être confrontés au risque du martyre. Chaque jour, nous devons nous laisser interpeller par les paroles du Christ : si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive » (Mgr Ambroise Ouédraogo). Prions pour les catholiques nigérians confrontés à l’épreuve du martyre.
29/11 – 05/12 MOLDAVIE Catholiques de cette république L’église orthodoxe moldave fait figure de religion d’Etat officieuse. Les catholiques sont très minoritaires : environ 10 000 fidèles, soit 0,3 % de la population. Le pays est très pauvre, mais l’Eglise se fait remarquer par sa capacité de réaction face a une telle situation. Prions pour que les est toujours la force de manifester leur foi en cherchant à résoudre les difficultés sociales de leurs concitoyens.
22/11 – 28/11 BOSNIE-HERZGOVINE Catholiques de Travnik Depuis l’accord de paix provisoire de 1995, les Bosniaques musulmans font venir des Turcs ou des Saoudiens en nombre. Les catholiques représentent dans le pays une population de 380 000 personnes, soit moins de 10 % de la population globale. Avant 1992, début de la guerre, il y avait 35 000 Croates catholiques dans la capitale ; aujourd’hui, il n’y en a plus que la moitié. Travnik était une ville à forte population catholique. Aujourd’hui, les familles sont divisées et émigrent. Prions pour ces populations européennes qui sont maintenant placées sous le joug de l’islam radical.
15/11 – 21/11 CHINE Catholiques chinois L’accord provisoire Chine-Vatican a été renouvelé pour une nouvelle période de deux ans ad experimentum. Le cardinal Parolin a rappelé que l’accord concerne en priorité « un point spécifique qui est la nomination des évêques ». « L’objectif est l’unité de l’Église », a-t-il souligné, en écartant une éventuelle reprise des relations diplomatiques. Malheureusement, contrairement aux dispositions de cet accord, des prêtres de l’Eglise clandestine, seule soumise jusqu’ici à Rome, sont l’objet de pression de la part du pouvoir pour les obliger à rejoindre l’église patriotique sous menace de fermeture de leur lieu de culte. Prions pour que cet accord soit appliqué pour le bien de tous les catholiques chinois.
08/11 – 14/11 LAOS Groupe de 7 chrétiens Le 10 octobre, sept chrétiens laotiens ont été chassés de leur village dans la province de Saravan, dans le sud du Laos pour avoir refusé de renoncer à leur foi. Depuis, les victimes sont forcées de survivre dans des bois à proximité du village. Selon d’autres sources anonymes, des membres de la communauté locale tentent de leur venir en aide, malgré la crainte d’être poursuivis à leur tour. Malgré une nouvelle loi pour la protection des chrétiens laotiens, votée récemment par le gouvernement, la minorité subit toujours des persécutions dans les régions reculées. Nous prierons pour ces chrétiens persécutés afin qu’ils obtiennent des secours et persévèrent dans leur foi.
01/11 – 07/11 COREE DU SUD Législation La loi sud-coréenne interdit l’avortement en Corée du Sud depuis 1953. Mais cette interdiction d’avorter a été annulée en avril 2019 par la Cour constitutionnelle, jugeant que cette interdiction « restreignait les droits des femmes ». Le gouvernement a été sommé de proposer une nouvelle loi. Le 7 octobre, le gouvernement sud-coréen a adopté un projet dépénalisant l’avortement jusqu’à la 14e semaine de grossesse, et jusqu’à la 24e semaine de grossesse en cas de crime sexuel, de danger pour la santé de la mère ou de signes de graves malformations congénitales. Les Sud-Coréens ont quelques jours pour soumettre leurs opinions avant que la loi ne soit soumise à l’Assemblée nationale. Les évêques ont réagi en appelant à protéger la vie « dès la conception ». Il faut prier pour les Sud-Coréens afin qu’ils s’opposent à cette loi inique. Les choses peuvent changer. Le 22 octobre, le Tribunal constitutionnel polonais a déclaré l’avortement eugénique contraire à la dignité et à la vie de l’être humain, garanties par la Constitution polonaise. Cette décision abroge la loi qui autorisait jusqu’alors l’avortement en cas de « forte probabilité de handicap grave et irréversible du fœtus ou de maladie incurable menaçant sa vie ».
25/10 – 31/10 INDONESIE

SUMATRA

Sœur Maria Katharina Sœur Maria Katharina, une religieuse franciscaine de l’île de Sumatra, a fondé en 2016 l’Association des mères célibataires qui intervient auprès de plus de 500 femmes de toutes origines sociales et religieuses. Sœur Maria Katharina intervient auprès des mères célibataires démunies de Lampung, en les aidant à se former à leurs tâches quotidiennes et en soutenant l’éducation de leurs enfants. La religieuse, qui a rejoint sa congrégation en 1978, explique que la situation est particulièrement difficile pour les mères célibataires qui ont plus de trois enfants. « Leurs vies ont été bouleversées par les violences domestiques ou à la suite du décès de leur mari », explique sœur Maria Katharina. « La plupart n’ont presque rien, et elles vivent soit seules, soit avec des proches qui ne comprennent pas leurs besoins et qui ont tendance à les mépriser. »
18/10 – 24/10 TURQUIE Visibilité de l’Eglise L’Eglise catholique a besoin de visibilité, parce que c’est une institution publique qui assure le salut du monde entier. Les édifices religieux font partie de cette visibilité et de ce caractère public. C’est pourquoi il est inquiétant de voir qu’en Turquie deux grands églises catholiques d’Istanbul viennent d’être transformées en mosquées : Sainte-Sophie et Saint-Sauveur-in-Chora. Le président Erdogan avait hésité à le faire il y a un an, parce qu’il craignait les réactions des Occidentaux. Mais, avec la pandémie et la crise qui suit, il a décidé d’opérer ces changements. Nous prierons pour tous les catholiques de Turquie face à cette montée de l’islam social.
11/10 – 17/10 PAKISTAN Amjad Arif Amjad Arif fait partie de 42 chrétiens incarcérés en 2015, accusés faussement du lynchage de deux musulmans. Parmi les personnes emprisonnées, il y a un garçon de 5 ans. Deux des prisonniers sont morts en prison, les autres ont été libérés le 29 janvier dernier. Amjad témoigne : en prison, « nous avons été forcés d’accepter l’islam ou de reconnaître notre culpabilité. Un chrétien de 25 ans s’est converti à l’islam et a été libéré trois heures plus tard. Après l’appel du matin, on priait en cercle pendant une heure. Le soir, une fois enfermés, nous passions aux prières personnelles. Le 29 janvier, quarante d’entre nous ont été libérés. J’ai acheté un pousse-pousse motorisé. Un soir, trois passagers m’ont volé le véhicule. En attendant un nouveau pousse-pousse, je remercie Dieu pour cette vie épargnée à nouveau. J’aime vraiment mes enfants. C’est pour eux que je suis vivant ». Nous prierons pour la persévérance de ces chrétiens du Pakistan.
04/10 – 10/10 MOZAMBIQUE Mgr Luiz Fernando Lisboa, Sœur Inés Ramos et Sœur Eliane da Costa Le pays est chrétien à 53 %. Il y a presque 30 % d’animistes et 17,5 % de musulmans. Pourtant, les djihadistes de l’Etat Islamique y sèment la terreur. Les 27 et 28 mai derniers, 30000 personnes ont fui la ville de Macomia face à des attaques violentes. Un mois plus tard, l’église de Macimboa da Praia a été brûlé, le lycée et l’hôpital totalement détruits, des centaines de maisons, voitures et magasins incendiés. Ces attaques semblent liées à la découverte de gisements de gaz qui pourraient assurer la permanence de l’Etat Islamique. Début août, dans le diocèse de Pemba, Sœur Inés Ramos et Sœur Eliane da Costa, brésiliennes de la Congrégation de Saint-Joseph de Chambéry, ont été enlevées. Elles ont été libérées 24 jours plus tard. Nous prierons pour elles et pour leur évêque, Mgr Luiz Fernando Lisboa.
20/09 – 03/10 SINGAPOUR Les ouvriers des chantiers de construction et Caroline Singapour est un territoire de 682 km² avec une population de plus de 6 millions d’habitants. 76,8 % des habitants sont d’origine chinoise. La ville-Etat présente une vitrine de luxe, de confort et de prospérité. Mais la pandémie a mis au jour les fractures sociales importantes. Les ouvriers qui construisent et embellissent la ville vivent dans des cités-dortoirs où leur espace est réduit à 1 m². Cela explique que 80 % des personnes atteintes par la maladie appartiennent à cette catégorie sociale. Nous prierons donc pour eux, car l’Esprit Saint est là pour les accompagner. Caroline est une chinoise qui a rompu avec sa mère et s’est installée seule. Un jour, elle s’en va dans la ville sans but précis. Elle se retrouve providentiellement devant l’église Sainte-Thérèse où elle est invitée à entrer par un groupe de catéchumènes. De fil en aiguille, elle se prépare au baptême et elle est aujourd’hui l’un des piliers de la paroisse. Elle s’est réconciliée avec sa mère. Nous prierons pour tous ceux qui, comme elle, sont poursuivis par la sollicitude divine.
13/09 – 19/09 VENEZUELA Mgr José Villarroel Rodriguez, évêque de Carupano Les habitants du pays sont à plus de 90% chrétiens. En 1999, Hugo Chavez est devenu président. Il a imposé un régime socialiste qu’a repris à son compte son successeur, Maduro. Juan Guaido, actuel président par intérim, voudrait changer les choses ; mais il est contesté. En 20 ans, le tissus industriel du pays a été détruit. Alors que le Venezuela produisait 80% de son électricité, il n’en fournit aujourd’hui que 10%. 8000 entreprises ont fermé et 75% de la population n’a pas d’eau potable. 22000 médecins ont quitté le pays et le système de santé s’est effondré. De nombreuses femmes meurent en couche faute de soins. Le salaire minimum est de moins de 4 dollars. Mgr Villaroel en appelle à la contemplation de la croix du Christ pour supporter toutes ces souffrances. Nous nous associerons à cet appel par nos prières.
06/09 – 12/09 PHILIPPINES Les victimes de la psychose ambiante Le ministre philippin de la justice, Menardo Guevarra, a appelé les responsables religieux du pays à collaborer avec le gouvernement afin de lutter contre le nombre grandissant de suicides dus au confinement et aux pertes d’emplois causées par la pandémie. Beaucoup de citoyens souffrent d’anxiété et de dépression. « J’appelle nos responsables religieux estimés à guider les fidèles. Nous sommes dans une situation difficile. La pandémie est un problème que nous ne pouvons pas résoudre seulement par la science ou grâce au seul gouvernement. Nous avons aussi besoin de foi et de nourriture spirituelle », a-t-il souligné. Faisons nôtre cette déclaration et prions pour toutes les victimes du virus, le Covid-19 certes, mais aussi la psychose.
30/08 – 05/09 CENTRAFRIQUE Cardinal Dieudonné Nzapalainga Le Centrafrique compte près de 75% de chrétiens. Le 6 février 2019, un accord de paix a été signé entre le gouvernement et 14 groupes armés qui avaient mis le pays à feu et à sang. Malgré l’accord, les foyers de violence et les ennemis de la paix sont encore là. En particulier, il faut obtenir que ceux qui occupent illégalement des maisons les rendent à leur propriétaire. Le Cardinal Dieudonné ne compte pas sa peine pour désamorcer les germes qui restent de la guerre civile. Pour cela, il compte sur la prière. Nous lui offrirons la nôtre dans cette tâche.
23/08 – 29/08 IRAK Mgr Najeeb Michaeel, archevêque chaldéen catholique de Mossoul et Akra Batnaya est situé à 24 km de Mossoul. Avant l’arrivée de l’Etat islamique, cette ville comptait 950 familles catholiques de rite chaldéen. Elle a été détruite à 99%. Des 977 maisons, il n’en reste que 10 indemnes. En juin 2019, une première famille est revenue. Ajourd’hui il y en a 75. Malgré une sécurité précaire, l’espoir renaît. Nous prierons pour ces familles afin qu’elles puissent retrouver la paix et la joie de vivre.
16/08 – 22/08 POLOGNE Mgr Marek Jedraszewski et Mgr Ian Piotrowski En octobre 2019, la gauche a fait son retour au parlement et une droite radicale est apparue. Le Parti Droit et Justice a obtenu la majorité à la Chambre des Députés, mais pas au sénat. Ce Parti s’oppose avec l’appui de l’épiscopat à ce que Mgr Jedraszewski appelle le mouvement LGBT et le lobby pro-avortement « la peste arc-en-ciel », successeurs de la « peste rouge » du communisme. Ces combats affermissent les membres de l’Eglise. Cependant, il y a une baisse notable de la pratique religieuse. C’est ce que constate Mgr Piotrowski qui appelle à compter sur des laïcs engagés. Prions pour que la Vierge de Czestochowa protège les catholiques de ce pays et les aide à revenir à une pratique religieuse sincère et profonde.
08/08 – 15/08 LIBAN Les victimes de la double explosion Mardi dernier 4 août, une double explosion a détruit le port de Beyrouth provoquant plus de 150 morts et 5000  blessés. Il semble que ce soit accidentel. Mais de nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer un manque de respect des règles de sécurité concernant les entrepôts de substances explosives. Comme pour la crise du Covid-19, cet accident arrive à point nommé pour renflouer les finances, à savoir la Banque du Liban en faillite, parce que les hommes de pouvoir ont détourné à leur profit les richesses du pays. Du coup, des émeutes ont éclaté et des élection législatives anticipées vont être organisées. Le pays entre donc dans un état d’instabilité propice à toutes les exactions. Nous prierons donc pour tous les catholiques qui vivent au Liban afin que la Vierge Marie les protège dans leur foi et les soutienne dans l’épreuve.
02/08 – 08/08 ARGENTINE Les fermes de l’espérance L’Argentine est un immense pays où la pauvreté est grande. Certaines régions subissent l’immigration des pays voisins, ce qui entraîne toutes sortes de désordres : prostitution, suicide de jeunes, drogues, traite humaine. Les Fermes de l’Espérance sont des lieux où l’Eglise catholique aide à la réinsertion des drogués. Prions pour que ceux-ci trouvent enfin la paix et gardent au cœur la joie de vivre.
26/07 – 01/08 SYRIE Père Antoine Tahhan d’Alep Nous devons prier pour les catholiques syriens qui sont soumis à un exil plus ou moins forcé en raison des sanctions économiques imposées par les puissances américaines et européennes. Les djihadistes et les Turkmènes continuent leurs exactions. Une icône de Notre-Dame-des-Douleurs, Consolatrice des Syriens, circule dans le pays. Prions pour qu’elle apporte à tous ces catholiques le réconfort dont ils ont besoin.
19/07 – 25/07 TIMOR ORIENTAL Evêques et prêtres catholiques Le Timor oriental jouit pleinement de son indépendance seulement depuis 2002 après 4 siècles de colonisation portugaise et 25 années d’occupation indonésienne brutale. Prions pour le travail d’évangélisation des prêtres et des évêques afin qu’une réelle conversion se réalise dans les cœurs.
12/07 – 18/07 SOUDAN NORD Enfants des écoles Les catholiques soudanais sortent à peine d’une dictature islamique sans aucune liberté religieuse. Les chrétiens forment 1,5 % de la population face à 97 % de musulmans. Pour la première fois, les écoles chrétiennes ont la permission de fermer le dimanche. Mais l’Eglise catholique est toujours considérée comme une ONG étrangère au pays. Prions pour tous les enfants catholiques soudanais Sainte Joséphine Bakhita, une esclave soudanaise religieuse en Italie, pour qu’ils apprennent à reconnaître la miséricorde de Dieu dans leurs vies.
05/07 – 11/07 CAMEROUN Mgr Bibi, évêque de Bamenda et Mgr Abbo, évêque de N’Gaoundere Le pays est en proie aux exactions des djihadistes de Boko Haram. L’an dernier, un de leurs groupes a investi un village et s’est emparé seulement des femmes. A chacune une oreille a été coupée et elles ont été menacées d’une nouvelle visite. Régulièrement, des prêtres ou des séminaristes sont abattus Mgr Bibi, évêque de Bamenda, a été enlevé, puis libéré. Mgr Abbo s’appuie sur l’espérance et insiste pour que les laïcs soient formés et ne tombent pas dans les sectes de marabouts qui vendent des illusions.
28/06 – 04/07 CHILI Mgr Aos Braco Le Chili est dans une crise sociale et économique catastrophique. Des milices antisystèmes, anarchistes et néo-communistes se sont organisées pour piller les universités, les marchés et les entreprises. Elles se sont baptisées « la première ligne ». Mais les églises sont aussi leur lieu de vandalisme et de saccage. Par ailleurs, les évêques, en particulier Mgr Aos Braco, veillent pour que la loi ne dépénalise pas l’avortement. Rappelons que l’année dernière, il y a eu 41,9 millions d’avortements, soit plus que le total cumulé des 10 premières causes de mortalité.
21/06 – 27/06 CAMEROUN Mgr Bibi, évêque de Bamenda et Mgr Abbo, évêque de N’Gaoundere Le pays est en proie aux exactions des djihadistes de Boko Haram. L’an dernier, un de leurs groupes a investi un village et s’est emparé seulement des femmes. A chacune une oreille a été coupée et elles ont été menacées d’une nouvelle visite. Régulièrement, des prêtres ou des séminaristes sont abattus Mgr Bibi, évêque de Bamenda, a été enlevé, puis libéré. Mgr Abbo s’appuie sur l’espérance et insiste pour que les laïcs soient formés et ne tombent pas dans les sectes de marabouts qui vendent des illusions.
14/06 – 20/06 ESTONIE Quelques milliers de catholiques L’Estonie est le pays le plus matérialiste et athée d’Europe. Une grande majorité de ses habitants se disent agnostiques, mais ils sont issus d’une tradition luthérienne qui a violemment persécuté les catholiques. Ceux-ci ne sont que 6 à 7 mille sur une population 1 300 000, soit un peu plus de 0,5 %. Prions pour qu’ils soient une lumière parmi ces incroyants et montrent par leur exemple comment porter la croix de Jésus-Christ en supportant les malheurs d’ici-bas.
07/06 – 13/06 SRI LANKA Les familles des victimes d’attentat L’année dernière à Pâques des attentats dans trois églises et trois hôtels ont fait 259 morts et plus de 500 mutilés. Le cardinal Ranjith, archevêque de Colombo, a tenu à déclarer que la réponse à ces atrocités n’est pas humaine et égoïste, mais c’est celle du pardon en Jésus-Christ. Un exemple à imiter dans notre vie quotidienne : pardonner à ceux qui nous ont offensés. Prions pour ces catholiques que ont su montrer la force et la grandeur de la grâce divine.
31/05 – 06/06 IRAN Seyed Heman Ghaderi Mokri et les convertis iraniens Comme le nom Seyed l’indique, ce jeune homme est un descendant du prophète Mahomet. Il est devenu chrétien. Il a pris des premiers contacts par téléphone anonyme grâce à des contacts eux aussi anonymes avec un catéchiste. Ces précautions ne sont pas superflues. En 2018, 200 catéchistes ont été arrêtés par la police et personne ne les a jamais revus. Seyed Heman Ghaderi Mokri a vécu une répression féroce au sein de sa famille. Menacé de mort, il vit en exil en Occident. Beaucoup d’autres iraniens, déçus par le fondamentalisme chiite, sont comme lui et ont besoin de nos prières pour ne pas se tourner vers l’hindouisme ou le zoroastrisme.
24/05 – 30/05 PAKISTAN Enfants scolarisés Nous en avions déjà parlé au mois de février : l’enseignement est contrôlé au Pakistan. Le 20 mai, un bureau du ministère de l’Éducation chargé des manuels scolaires a publié une circulaire interdisant un manuel en raison d’un contenu chrétien. Cette décision a suscité l’indignation. La circulaire a été publiée sur les réseaux sociaux, annonçant l’interdiction d’un manuel de maths de niveau CP. « Le manuel publié contient des images et symboles chrétiens ou sociaux inappropriés ou interdits. Il évoque les noms de vains festivals de la culture occidentale comme Noël, le Nouvel an », expliquait la circulaire. Rai Manzoor Hussain Nasir, directeur général du bureau, a également averti le propriétaire de Sunrise Publications, éditeur du manuel. « Le bureau ne peut approuver l’impression, la publication, la vente ou la recommandation dans un établissement d’un manuel ou de tout support éducatif qui serait néfaste ou qui contiendrait des éléments contraires aux enseignements de l’islam ou à l’intégrité, la défense et la sécurité du Pakistan ». Le 21 mai, Murad Raas, ministre de l’Éducation, a publié une nouvelle circulaire et présenté ses excuses sur Twitter.
17/05 – 23/05 BIRMANIE Habitants de l’Etat du Kachin Les chrétiens birmans sont victimes d’une véritable campagne génocidaire menée par l’armée dans l’Etat de Kachin dont 90 à 95 % sont chrétiens (catholiques ou baptistes). Ils sont tués, violés, torturés et utilisés pour « nettoyer » les zones parsemées de mines antipersonnel. Des femmes et des filles font l’objet d’un trafic avec la Chine pour y servir d’épouses.
10/05 – 16/05 ERYTHREE 4 évêques de la région Surnommée la « Corée du Nord de l’Afrique », l’Erythrée est sous dictature marxiste maoïste. Presque la moitié de la population est chrétienne. L’Eglise catholique est officiellement reconnue, mais le contrôle de l’Etat s’accentue. L’unique institut pour séminaristes et religieuses a été fermé. Il y a un peu moins d’un an, 22 hôpitaux, cliniques et centres médicaux gérés par l’Eglise ont été confisqués. Actuellement, plusieurs vagues d’arrestation ont frappé la communauté chrétienne, en particulier à Keren, la 3ème ville du pays.

Laisser un commentaire